Modèles et calculatrices de retour sur investissement pour de nombreuses disciplines

Ce guide vous offre des informations complémentaires sur le rôle du retour sur investissement, les formules le calcul, les motifs d’utilisation, les quatre méthodes pour le calculer facilement, et d’autres méthodes pour répartir les tâches. Télécharger les modèles Excel essentiels pour effectuer diverses tâches de retour sur investissement couvrant notamment les indicateurs de marketing de contenu, l’analyse de retour sur investissement des sites Web, le retour sur investissement des initiatives de qualité des soins de santé, la calculatrice de retour sur investissement des événements, la calculatrice de retour sur investissement de la gestion du cycle de vie des produits, le retour sur investissement informatique, la calculatrice de prévention des coûts et le retour sur investissement des coûts de possession.

Modèle de retour sur investissement des flux de trésorerie

Le retour sur investissement des flux de trésorerie est un indicateur du rendement économique d’une entreprise. Le retour est comparé au taux d’intérêt facturé aux banques commerciales à partir du taux directeur de la Réserve fédérale (le taux d’actualisation) afin de déterminer s’il existe un potentiel de valeur ajoutée. Le retour sur investissement des flux de trésorerie s’entend du rendement économique moyen annuel de tous les investissements d’une entreprise. Saisissez vos paramètres dans ce modèle pour déterminer le retour sur investissement des flux de trésorerie de votre entreprise.

Flux de trésorerie CFROI

Télécharger un modèle de retour sur investissement des flux de trésorerie - Excel

Dans ce modèle, vous saisirez les paramètres suivants :

  • Actifs à coûts fixes : actifs qui ne devraient pas être utilisés ou convertis en trésorerie à moins d’un an. Ces actifs peuvent inclure des biens, des installations et des équipements et être utilisés pour générer des revenus.

  • Coût du fonds de roulement hors trésorerie : somme des stocks et des créances

  • Baux d’exploitation à coût capitalisé : comptabilisés à l’actif du bilan, ces types de dépenses correspondent au paiement des loyers.

  • Amortissement des coûts cumulés sur les actifs : compte d’actifs avec un solde créditeur.

  • Durée d’utilité moyenne des actifs : amortissement cumulé divisé par la dépense d’amortissement courante.

  • Pourcentage d’inflation pendant la durée de vie de l’actif (annuel) : évolution du pouvoir d’achat.

  • Durée d’utilité résiduelle des actifs : calculée en fonction du moment où l’actif est mis en service et de la méthode d’amortissement préférée.

  • Pourcentage de valeur résiduelle à la fin de la durée d’utilité : valeur de revente à la fin de la durée d’utilité de l’actif.

  • Bénéfice courant des coûts avant intérêts et impôts (EBIT) : ensemble des revenus et dépenses, à l’exception des intérêts et des dépenses d’impôt sur le revenu.

  • Amortissement au coût actuel : déduction qui permet d’étaler le coût sur de nombreuses années.

  • Pourcentage de taux marginal d’imposition : pourcentage d’imposition de votre revenu en fonction de votre tranche d’imposition.

  • Pourcentage de coût nominal du capital : taux de rendement nécessaire pour convaincre votre entreprise d’effectuer un investissement donné.

Les résultats de ces intrants sont les suivants :

  • Investissement brut ajusté (en fonction de l’inflation)

  • Flux de trésorerie bruts

  • Valeur résiduelle attendue

  • Durée résiduelle de l’actif en année

  • Retour sur investissement des flux de trésorerie

  • Flux de trésorerie par année d’investissement

Calculs et modèle VAN et TRI

Les indicateurs utilisés pour estimer le retour sur investissement sont la valeur actualisée nette (VAN) et le taux de rendement interne (TRI). La VAN représente la différence en dollars entre la valeur actuelle des entrées et des sorties de trésorerie au fil du temps. Les entreprises utilisent la VAN en tant qu’outil pour déterminer si un investissement fournira de la valeur à long terme, pour comparer différentes options d’investissement et pour décider de lancer ou non un nouveau produit. Le calcul du TRI permet d’estimer le pourcentage de rentabilité des investissements éventuels en prenant une VAN égale à zéro.

La VAN examine chaque flux de trésorerie séparément, même lorsque le taux d’actualisation est inconnu. Une VAN supérieure à zéro correspond à un projet financièrement rentable. Le TRI compare les différents projets en se basant sur les taux d’actualisation, les flux de trésorerie prévisibles, le risque égal et le délai plus court. Le TRI ne tient pas compte des variations du taux d’actualisation, ce qui peut compromettre son efficacité. En outre, les calculs du TRI ne sont pas efficaces s’il existe un mélange de flux de trésorerie positifs et négatifs. Utilisez ce modèle pour calculer la VAN et le TRI de votre entreprise.

Calculateur de VAN et de taux de rendement interne de la valeur nette du bénéfice

Télécharger un modèle et les calculs de VAN et de TRI - Excel

Dans ce modèle, vous saisirez les informations ci-après :

  • Taux d’actualisation

  • Type de paiement en série (Aucun, Uniforme - A, Gradient - G ou Exp Grad - Eo)

  • Valeur (A, G ou Eo)

  • G % pour Exp Grad (Gradient exponentionel)

  • Le nombre de périodes

  • Pour chaque période, les valeurs

Ce modèle produit les extrants suivants :

  • La somme pour chaque période

  • Les différentes séries pour chaque période

  • La VAN pour chaque série

  • La VAN pour chaque étiquette

  • Le TRI pour chaque étiquette

Modèle de calculatrice de prévention des coûts

L’organisation d’une conférence ou d’un événement de grande envergure constitue un engagement important pour une entreprise. Elle entraîne des coûts directs, par exemple les billets d’avion, les dépenses d’inscription et d’hébergement, et des coûts indirects tels que les heures de préparation. La prévention des coûts recouvre des actions ou substitutions d’événements qui permettent de réduire les coûts futurs, par exemple l’organisation de conférences ou de formations virtuelles ou le remplacement de pièces avant toute défaillance (et tout dommage aux autres pièces qui en découlent). Pouvant entraîner des coûts immédiats plus élevés, les activités de prévention des coûts permettent d’économiser de l’argent et, parfois, de réaliser des économies considérables au fil du temps. Il s’agit d’un concept différent de celui d’économies de coûts, qui consiste à économiser les fonds que vous prévoyiez de dépenser. C’est la réduction des dépenses, des investissements ou des niveaux d’endettement qui permet d’économiser de l’argent.

Utilisez ce modèle pour calculer la prévention des coûts en tant que retour sur investissement. Cette calculatrice propose une gamme de scénarios d’événements, y compris des événements de formation, des conférences et la participation à des événements en personne. Ces coûts sont comparés à ceux d’un briefing virtuel, d’une conférence virtuelle et d’un événement virtuel de grande envergure, respectivement. En saisissant les données nécessaires, vous pouvez calculer les coûts par participant pour chacun de ces événements, le facteur de prévention des coûts par participant et le facteur de prévention.

Calculateur d'évitement des coûts

Télécharger une calculatrice de prévention des coûts - Excel

Modèles de retour sur investissement marketing et marketing de contenu

Quelle que soit l’activité, le marketing représente d’énormes dépenses. Que votre entreprise investisse dans un programme complet de déploiement de publicités imprimées et télévisées et de présence sur les réseaux sociaux ou qu’elle se dote simplement d’une page Facebook, vous devez connaître la valeur de votre contenu au fil du temps. En 2013, Sirius Decisions a estimé que 60 à 70 % du contenu n’était pas utilisé. Le coût de création lui-même recouvre le coût horaire de chaque personne par nombre d’heures de création ainsi que les dépenses réelles liées au contenu. Si vous disposez de données de retour sur investissement pour les contenus marketing, votre personnel sera peut-être plus motivé pour utiliser ces ressources.

Le retour sur investissement marketing s’entend simplement des revenus générés par votre contenu minorés du coût de production du contenu. Il s’agit d’un calcul simple, mais certains observateurs préconisent que les professionnels du marketing définissent leurs propres modes et objets de mesure afin de signaler aux parties prenantes qu’ils se concentrent sur le retour sur investissement à court terme spécifique à un canal ou cherchent à éclairer les décisions budgétaires ou stratégiques à long terme. Ce modèle de retour sur investissement marketing contient des espaces pour plusieurs initiatives marketing et permet de comparer leur valeur relative.

Calculateur de retour sur investissement marketing MROI

Télécharger un modèle de retour sur investissement marketing - Excel

Pour utiliser ce modèle, saisissez les informations suivantes :

  • Coût total de l’initiative

  • Circulation/audience total(e)

  • Taux de réponse (pourcentage de prospects générés par l’audience en question)

  • Taux de conversion (pourcentage des prospects qui achèteront le contenu)

  • Revenu moyen par vente

  • Bénéfice moyen par vente

Ces intrants permettent d’obtenir les résultats suivants :

  • Coût total de toutes les initiatives

  • Coût/audience total(e) de toutes les initiatives

  • Bénéfice moyen par vente pour toutes les initiatives

  • Nombre de prospects générés

  • Nombre de ventes

  • Augmentation totale des recettes

  • Coût total

  • Augmentation du bénéfice total

  • Retour sur investissement

  • Pourcentage de retour sur investissement

  • Coût par prospect

  • Coût par vente

  • Taux de réponse du seuil de rentabilité

  • Taux de conversion du seuil de rentabilité

  • Seuil de rentabilité par vente

La hausse des coûts de marketing s’accompagne d’une augmentation de la demande en indicateurs et en rapports marketing. Des rapports contenant de nombreux indicateurs doivent être générés afin de démontrer la réussite de votre programme marketing. De nombreux professionnels sont réticents à rendre compte de leur impact sur les indicateurs de résultat et, ainsi, n’obtiennent pas le soutien dont ils ont besoin. Les indicateurs clés sur lesquels chaque responsable du marketing devrait établir des rapports en toute confiance sont les suivants :

Portée

  • Portée totale : nombre de personnes que votre entreprise peut atteindre sur vos différents réseaux et plateformes. Chacune de ces personnes est un client potentiel.

  • Portée par canal : nombre de personnes qui suivent ou sont abonnées au canal.

Visites

  • Total des visites sur le site Web : nombre de personnes ayant visité votre site Web au cours d’une période donnée. Cet indicateur montre l’efficacité des outils de marketing entrants à orienter les gens vers votre site Web. Il fait également l’objet d’un suivi d’un mois sur l’autre.

  • Visites du site Web par source : cet indicateur montre depuis quels sites les visiteurs se rendent sur votre site Web et vous aide à mesurer l’efficacité de campagnes spécifiques.

Prospects

  • Total des prospects générés : cet indicateur montre l’intérêt que suscite votre campagne pour les produits ou services. Il s’agit de l’un des indicateurs de retour sur investissement les plus solides.

  • Prospects générés par source : cet indicateur montre quels canaux produisent le plus de prospects, ce qui vous permet de vous concentrer sur les sources les plus précieuses. 

Clients

  • Total des clients découlant des campagnes marketing : cet indicateur montre quelles campagnes de marketing produisent le plus de clients.

  • Nombre de clients générés par les campagnes marketing par source : suit la source des clients acquis pour chaque campagne. 

Taux de conversion

  • Taux de conversion des visites en prospects : mesure le pourcentage de personnes dont la visite sur le site Web en fait de nouveaux prospects pour les ventes.

  • Taux de conversion des prospects en clients : mesure le pourcentage de prospects qui deviennent des clients. Cet indicateur permet de déterminer si vos campagnes génèrent des prospects prêts pour la vente.

  • Taux de conversion des visites en clients : entonnoir global qui mesure si le trafic généré se transforme en clients.

Modèle d’indicateurs de marketing de contenu

Utilisez chacune des cinq catégories ci-dessus pour enregistrer des indicateurs et générer des rapports à l’aide de ce modèle. Le modèle contient des espaces pour chaque indicateur et des graphiques prêts à être ajoutés à votre exposé marketing pour vous permettre de présenter vos réussites. Remplissez les modèles de portée, de visites, de prospects et de clients, et votre modèle de taux de conversion se remplira automatiquement à partir de vos données.

Mesures de marketing de contenu

Télécharger un modèle d’indicateurs de marketing de contenu

Excel

 

Analyses et modèle de retour sur investissement pour les sites Web

Google Analytics peut vous aider à déterminer la valeur financière de votre contenu pour vous permettre de calculer le retour sur investissement. Utilisez GA pour suivre les URL de tous vos documents Web tels que votre site Web, Facebook, les bulletins d’information et toute autre source. Vous pouvez vérifier qui se rend sur votre site et le chemin que les utilisateurs ont emprunté pour y arriver. Par exemple, vous pouvez déterminer le nombre de fois que quelqu’un a accédé à votre site à partir d’une publication Facebook, ou que votre contenu a été téléchargé à partir de votre site.

Pour configurer Google Analytics, commencez par créer un compte Analytics ou à vous connecter à un compte existant. Configurez votre propriété dans l’onglet Administrateur. Votre propriété s’entend des sites Web ou applications que vous souhaitez suivre. Voici comment configurer Google Analytics :

  • Dans la colonne Compte, sélectionnez le compte que vous souhaitez ajouter à la propriété.

  • Si vous ne voyez pas le site Web ou l’application que vous souhaitez configurer, cliquez sur + Créer une propriété dans la colonne Propriété.

  • Indiquez si l’analyse doit porter sur un site Web ou une application.

  • Pour une application, cliquez sur Firebase. Sélectionnez l’application dans le menu et cliquez sur Connecter l’application.

  • Une fois que vous avez sélectionné l’application, ou si vous avez un site Web, saisissez-en le nom.

  • Pour un site Web, saisissez l’URL du site Web.

  • Sélectionnez la Catégorie sectorielle.

  • Sélectionnez le Fuseau horaire des rapports.

  • Cliquez sur Obtenir un identifiant de suivi. Cette sélection complète la configuration de votre propriété.

  • Pour recueillir des données, configurez le code de suivi.

Configurez un mode de rapport sur votre propriété. Vous pouvez voir un rapport de données basé sur les filtres que vous ajoutez :

  • Accédez au compte et à la propriété pour la vue que vous souhaitez créer.

  • Dans Afficher la colonne, cliquez sur le menu, puis cliquez sur + Créer un nouvel affichage.

  • Sélectionnez le site Web ou l’application.

  • Saisissez le nom.

  • Sélectionnez le Fuseau horaire des rapports.

  • Cliquez sur ON pour créer une nouvelle vue d’identifiant utilisateur si l’identification utilisateur est activée pour votre propriété. Laissez sur OFF si vous souhaitez seulement une vue Rapports.

  • Cliquez sur + Créer une vue.

  • Modifiez les paramètres.

Ajoutez le code de suivi à votre site Web ou à votre application.

  • Accédez au compte et à la propriété pour lesquels vous souhaitez ajouter un code de suivi.

  • Cliquez sur Informations de suivi.

  • Cliquez sur Code de suivi.

  • Sélectionnez et copiez le code (la balise de site globale) généré et collez-le dans votre site Web. Voici un exemple de balise de site globale :

 window.dataLayer = window.dataLayer || [];

 function gtag(){dataLayer.push(arguments);}

 gtag('js', new Date());

 gtag('config', ’UA-69350417-1');

. S’il existe déjà une balise de site globale, ajoutez uniquement la ligne de configuration ou le code après « config ». Dans ce cas :

  • Collez chaque page que vous souhaitez suivre dans le

'config', 'UA-69350417-1'

Modèle de calculatrice de retour sur investissement pour site Web

Vous pouvez ajouter des objectifs à votre page d’analyse pour mesurer la performance de vos pages. Importez les informations de votre site Web ou de votre application dans cette calculatrice de retour sur investissement pour mesurer le retour sur investissement de votre trafic en ligne. Vous bénéficierez d’une vue d’ensemble complète de la campagne de site Web dans une feuille de synthèse qui vous indiquera quelles campagnes sont les plus efficaces et vous permettra de les comparer.

Calculateur de retour sur investissement de site Web

Télécharger une calculatrice de retour sur investissement du site Web - Excel

Dans ce modèle de calculatrice, vous trouverez des feuilles de calcul pour chacune de vos campagnes. Les intrants pour chaque campagne sont les suivants :

  • Date de mise à jour des chiffres

  • Devise

  • Nom de l’employé responsable de la mise à jour

  • Objectif de retour sur investissement (pourcentage)

  • Objectif de retour sur investissement (jours)

  • Date de lancement du site

  • Nombre de visiteurs uniques

  • Nombre net de visiteurs uniques

  • Nombre de pages consultées

  • Coûts de développement

  • Développement de concept

  • Fonctionnement, assistance, hébergement

  • Ressources internes

  • Autres coûts

  • Coûts de marketing

  • Appels à l’action et recettes

Ces intrants produisent les extrants suivants :

  • Jours d’exécution du site

  • Moyenne des pages consultées (nombre de pages par visiteur)

  • Coût total de développement et d’exploitation

  • Coût total de marketing

  • Total des opérations de développement et de marketing

  • Total des recettes

  • Pourcentage de retour sur investissement (un pourcentage supérieur à 0 % correspond à un bénéfice)

  • Recettes/coûts (pourcentage d’investissement ayant généré des recettes)

  • Nombre de jours pour atteindre le seuil de rentabilité (au rythme actuel de l’activité)

  • Nombre de jours pour atteindre l’objectif de retour sur investissement (au rythme actuel)

  • Pronostic : retour sur investissement basé sur la période indiquée et le taux actuel

Pour mesurer les recettes de votre contenu Web, vous pouvez également consulter vos ventes en ligne. Chaque fois que vous vendez des produits sur votre site Web, vous pouvez utiliser votre contenu numérique pour orienter les clients vers vos pages de vente. Chaque fois que vous publiez un article de blog, insérez des liens sur lesquels vos clients peuvent cliquer pour atterrir sur vos produits. À partir de ces visites de pages, consultez les recettes générées au cours de la période et le nombre de visites sur votre contenu.

Vous pouvez également acheter et utiliser d’autres programmes pour gérer vos réseaux sociaux et le contenu marketing. Certains d’entre eux se connectent à votre logiciel existant pour faciliter la génération de rapports. Si vos revenus dépendent de votre contenu de marketing social, nous vous conseillons d’examiner les fonctionnalités et la facilité d’utilisation de ces programmes pour votre entreprise. Les applications Hootsuite, Hubspot, Buzzsumo et Quintly font partie de ces programmes.

Modèles de retour sur investissement de l’initiative de qualité des soins de santé

Avec l’explosion du coût des soins de santé, les régimes de santé publics et privés devraient être en mesure de prouver leur retour sur investissement pour mesurer l’effet de leurs initiatives d’amélioration de la qualité. Ces sept feuilles de travail vous aideront à prouver le retour sur investissement de votre initiative d’amélioration de la qualité :

  • Coûts initiaux : ce modèle consigne les coûts du personnel participant à l’initiative ainsi que tous les coûts supplémentaires tels que les fournitures, les services contractuels et les équipements. Les coûts totaux de l’investissement initial sont calculés. Il s’agit des coûts de la première année.

  • Coûts d’exploitation : ce modèle de feuille de calcul reprend les données de votre feuille de calcul des coûts initiaux pour l’année 1 et vous permet d’y ajouter des données pour les années consécutives de votre initiative. Vous pouvez ajouter du personnel, ajuster ces données et indiquer les coûts dont vous avez déjà connaissance. La feuille de calcul déterminera les coûts totaux pour chaque année.

  • Demandes-intervention : les données des réclamations sont utilisées pour estimer les économies par année. Les données saisies dans cette feuille de calcul comprennent les paiements réels provenant chaque catégorie de réclamation et les économies estimées par catégorie de réclamation pour chaque année, les adhésions mensuelles de l’initiative et le nombre de mois dans l’année où l’initiative a été menée.

  • Demandes-groupe témoin : les données d’un groupe-témoin de réclamations (sans intervention) mettent en évidence les écarts entre les changements dus à l’intervention et les changements découlant d’autres raisons. Il est important de mettre en place un groupe-témoin pour démontrer que les améliorations découlent de votre initiative et non d’autres évolutions naturelles ou autre.

  • Demandes-incrémentiel : cette feuille de calcul rassemble des données de vos feuilles de calcul « demandes-groupe-témoin » et « demandes-intervention » afin de mesurer vos économies, et permet de déterminer si ces économies sont pertinentes pour votre initiative de qualité.

  • Retour sur investissement : cette feuille de calcul rassemble automatiquement les données de vos autres feuilles de calcul et calcule les coûts d’investissement annuels actualisés totaux, le total des économies annuelles actualisées et la synthèse du retour sur investissement, qui comprend les flux de trésorerie annuels nets non comptabilisés, le retour sur investissement cumulatif, la valeur actualisée nette et le taux de rendement interne.

  • Retour sur investissement-incrémentiel : comme la feuille de calcul de retour sur investissement, ce modèle calcule les économies réalisées et synthétise le retour sur investissement, mais pour les données incrémentielles.

ROI QI du secteur de la santé

Télécharger des modèles de retour sur investissement de l’initiative de qualité des soins de santé

Modèles de retour sur investissement du projet

De nombreux projets vous obligent à calculer le retour sur investissement. Certains d’entre eux concernent des évolutions technologiques ou changements de systèmes logiciels qui peuvent s’avérer extrêmement coûteux. Il est donc essentiel de pouvoir communiquer le retour sur investissement à vos parties prenantes.

Modèle de calculatrice de retour sur investissement informatique

Vous trouverez ci-dessous une calculatrice de retour sur investissement informatique pour tout(e) initiative ou projet informatique de base. Cette calculatrice contient des colonnes permettant d’inclure des données jusqu’à huit ans, mais vous pouvez ajouter des colonnes correspondant à d’autres années. Les intrants comprennent les éléments suivants :

  • Économies par année

  • Coûts de sélection

  • Coûts d’implémentation

  • Coûts continus

  • Taux d’actualisation des projets

Les extrants comprennent les sous-totaux des flux de trésorerie, des flux de trésorerie cumulatifs et des résultats. Les résultats incluent les éléments suivants :

  • Total des économies/recettes du projet

  • Total des dépenses du projet

  • Économies/recettes nettes du projet

  • Retour sur investissement (au bout de cinq ans)

  • Valeur actualisée nette (VAN)

  • Taux d’actualisation

  • Taux de rendement interne (TRI)

  • Année de remboursement (seuil de rentabilité)

Pour faciliter l’établissement de rapports, des diagrammes indiquent automatiquement les flux de trésorerie annuels des projets, l’analyse globale de la mise en œuvre du projet et l’analyse globale des économies de coûts et des revenus des projets.

Calculateur de retour sur investissement informatique

Télécharger une calculatrice de retour sur investissement informatique

Calculatrice de retour sur investissement des systèmes de gestion du cycle de vie des produits

Une autre calculatrice de retour sur investissement logiciel est disponible pour les systèmes de gestion du cycle de vie des produits. Pour cette calculatrice, les intrants comprennent les éléments suivants :

  • Chiffre d’affaires total de l’organisation

  • Investissement total sur trois ans

  • Coût du capital

  • Années

  • Coût direct des marchandises

  • Bénéfice du coût direct des marchandises

  • Marge opérationnelle courante

  • Recettes actuelles des nouveaux produits

  • Croissance des nouveaux produits

  • Coût total de recherche et développement

  • Économies de développement de produits

  • Réduction des rebuts

  • Coût total des stocks

  • Coût total de la main-d’œuvre

  • Réduction annuelle du coût de la main-d’œuvre lié aux ordres de modification technique (ECO)

  • Pourcentage d’investissement total par an

Cette calculatrice produit les extrants suivants :

Annuel :

  • Montants d’investissement

  • Bénéfice de standardisation des équipements

  • Délai de mise sur le marché et collaboration

  • Économies de gestion du cycle de vie des produits

  • Économies en réduction des ordres de modification technique (ECO)

  • Économies de retouches

  • Flux de trésorerie nets

Totaux :

  • TRI

  • VAN

  • Retour sur investissement

Utilisez le diagramme offrant une représentation visuelle de la VAN des flux de trésorerie cumulatifs pour informer vos parties prenantes.

Calculateur de retour sur investissement pour la gestion du cycle de vie des produits PLM

Télécharger la calculatrice de retour sur investissement pour les systèmes de gestion du cycle de vie des produits

Modèle d’analyse de rentabilité et de retour sur investissement d’événements

Une analyse de rentabilité aide votre équipe ou entreprise à justifier le financement dans le cadre de toute proposition. Elle évalue l’avantage qui devrait découler de tout engagement, qu’il s’agisse de remplacer de vieux équipements ou de lancer un nouveau programme de marketing. Les données de retour sur investissement et autres indicateurs de flux de trésorerie sont très utiles pour développer une analyse de rentabilité, en particulier en ce qui concerne les investissements technologiques dans le cadre desquels les responsables financiers peuvent identifier les coûts et avantages attendus pour calculer le retour sur investissement. Par exemple, une analyse de rentabilité peut s’avérer utile concernant un événement que votre entreprise envisage d’organiser. Le retour sur investissement des événements passés offre à votre entreprise une indication du niveau d’événement pertinent pour atteindre ses objectifs. Par exemple, vous pouvez plaider en faveur d’un grand événement formel plutôt qu’un petit cocktail moins coûteux si la différence de retour sur investissement entre ces événements est très nette et que l’événement de grande ampleur génère plus de clients. Utilisez ce modèle simplifié de calculatrice de retour sur investissement d’événements pour découvrir quel retour sur investissement vos événements passés ont permis de générer en saisissant des informations sur le nombre de participants, les coûts et les opérations. Vous pourrez ainsi consulter le coût de l’événement par personne, le retour sur investissement et le pourcentage de retour sur investissement.

Calculateur de retour sur investissement d'un événement

Télécharger un modèle d’analyse de rentabilité et de retour sur investissement d’événement - Excel

Modèle de retour sur investissement pour la justification et le coût total de possession

De la même manière que l’analyse de rentabilité doit reposer sur des preuves, un plan d’affaires doit s’appuyer sur une justification économique pour assurer aux parties prenantes qu’elles prennent de bonnes décisions en matière de politiques et de finances. La mesure du retour sur investissement est un choix adéquat même si elle ne tient pas compte des coûts intangibles ou flous ni des avantages qu’une analyse coûts-bénéfices pourrait révéler. Toutefois, ces mesures sont floues et ne représentent pas nécessairement les données avec précision.

Le coût total de possession (CTP) permet d’évaluer les coûts des produits ou systèmes au sein d’une entreprise. Principalement utilisé dans l’informatique, le coût total de possession comprend généralement le matériel et les logiciels, mais aussi l’acquisition, la gestion, l’assistance, les frais, la formation et toute autre perte de productivité à prévoir pendant la mise en œuvre. Ce calcul s’appuie sur des données de plusieurs années et vous permet de présenter un cycle de vie CTP. Les CTP peuvent être utilisés pour justifier de manière convaincante les achats de nouveaux logiciels, en particulier s’ils sont très coûteux. Le CTP s’entend des données négatives d’une équation de retour sur investissement qui montre ce que vous dépensez.

En outre, de nombreux professionnels intéressés par le CTP souhaitent également obtenir des données de prévention des coûts ou des données positives d’une équation de retour sur investissement. Par exemple, les données de CTP et de prévention des coûts vous permettent conjointement de calculer le retour sur investissement du remplacement d’un système logiciel qui exécute une fonction vous permettant d’économiser de l’argent.

Utilisez ce modèle lorsque le CTP d’un système logiciel (par exemple une plateforme de briefing virtuel) et la prévention des coûts d’un briefing virtuel sont combinés pour découvrir le retour sur investissement. Vous pouvez également utiliser le modèle de manière indépendante pour déterminer le CTP ou la prévention des coûts. Ce modèle contient des espaces pour saisir les coûts directs et indirects sur plusieurs années. Les intrants incluent le coût des éléments suivants : 

  • Matériel

  • Logiciel

  • Gestion

  • Assistance

  • Implémentation

  • Travail de programme

Le modèle contient également des espaces pour saisir des données de prévention des coûts. Les intrants permettent de calculer les éléments suivants :

  • Coût total de possession/année

  • Total des coûts de substitution évités

  • Retour sur investissement

  • Pourcentage de retour sur investissement

  • Retour sur investissement/an

  • Total des coûts potentiels évités

  • Retour sur investissement potentiel

  • Pourcentage de retour sur investissement potentiel

  • Retour sur investissement potentiel/an

Modèle de calcul du coût total de possession du TCO et du retour sur investissement

Télécharger un modèle de retour sur investissement pour la justification et le coût total de possession - Excel

Modèle simplifié de retour sur investissement

Le niveau de complexité des analyses de retour sur investissement peut varier. Quelle que soit la quantité de données recueillies, la formule de retour sur investissement de base inclut trois étapes :

  1. Estimation du coût : les coûts peuvent être essentiels ou accessoires, selon le projet ou l’événement prévu. Les coûts essentiels s’entendent tout simplement des coûts justifiés par un reçu tels que les frais de déplacement, les frais d’enregistrement et les frais de divertissement. Chacun d’entre eux peut constituer un poste distinct lors de la création ou de l’utilisation de la calculatrice de retour sur investissement. Les coûts accessoires sont plus complexes car ils peuvent inclure le nombre d’heures consacrées à la préparation de l’événement, à la participation à l’événement et au suivi après l’événement. Ils peuvent également inclure le temps consacré à la correspondance, aux recherches et aux déplacements. Multipliez ces heures « accessoires » par le taux horaire des employés en vous appuyant sur leur rémunération de base pour calculer le coût accessoire. Combinez les coûts essentiels et accessoires pour une meilleure représentation de l’estimation des coûts.

  2. Estimez le retour : tout d’abord, définissez votre indicateur de réussite. Pour un événement de type « conférence », ces coûts peuvent varier, mais tenez compte du type d’événement et de la fonction de votre entreprise sur le marché. Votre équipe doit vous aider à définir vos indicateurs de réussite. La définition des indicateurs de réussite repose en partie sur la science et en partie sur l’intuition. Si des indicateurs sont développés, ils doivent s’aligner sur votre plan stratégique et vos indicateurs clés de performance (ICP).

  3. Calcul du retour sur investissement : calculez le retour sur investissement en divisant le rendement de l’activité par son coût. Vous trouverez ci-dessous une autre formule à appliquer :

ROI = (Retour sur investissement – Coût de l’investissement) / (Coût de l’investissement)

Modèle simplifié de calculatrice de retour sur investissement Excel

La calculatrice de retour sur investissement simplifiée ci-jointe est un modèle Excel. Le retour sur investissement peut être calculé sur Excel, mais il n’existe pas de formule spécifique : le modèle affiche simplement les intrants et les extrants pour vous aider à trouver le chiffre final. Dans ce modèle, vous trouverez quatre méthodes différentes pour calculer le retour sur investissement. Mais vous devrez toujours saisir la valeur de votre investissement initial ou le prix de l’action.

Calculateur de retour sur investissement simple

Télécharger un modèle simplifié de calculatrice de retour sur investissement

Excel

Les quatre méthodes proposées par le modèle ci-dessus comprennent la méthode du revenu net, la méthode du gain en capital, la méthode du rendement total et la méthode annualisée :
Méthode du revenu net : Divisez le bénéfice net par l’actif total. Saisissez la valeur initiale de votre investissement ainsi que le revenu net, à savoir les sommes encaissées, moins les impôts et les déductions.

  • Méthode du gain en capital : déduisez votre base de coûts du produit du capital. Saisissez le cours initial de l’action et son cours actuel.

  • Méthode du rendement total : taux de rendement réel d’un investissement sur une période donnée, y compris les gains en capital, les intérêts et les dividendes éventuels. Saisissez le prix de l’action initial, vos dividendes et le prix de l’action actuel.

  • Méthode annualisée : montant moyen géométrique gagné chaque année sur une période donnée. Le montant est géométrique pour tenir compte du caractère composé. Saisissez le prix initial de l’action, le prix de vente de l’action, la date d’achat de l’action et sa date de vente.

Qu’est-ce qu’un retour sur investissement ?

Les entreprises utilisent le retour sur investissement pour évaluer les bénéfices de tout type d’investissement, qu’il s’agisse de temps, d’argent ou d’énergie. Le retour sur investissement est un indicateur de performance qui peut être calculé, dans les cas les plus simples, à l’aide d’une formule ou, dans les cas les plus complexes, à l’aide d’un modèle à plusieurs formules. Les calculs se produisent lorsque vous saisissez ce que vous avez dépensé par rapport à ce que vous avez gagné. Il peut également s’agir d’un aperçu d’investissement des flux de trésorerie d’une entreprise via une action qu’elle a mise en œuvre. En d’autres termes, l’avantage découlant d’un investissement est divisé par son coût afin de déterminer s’il en valait la peine. Selon le secteur d’activité, il est possible d’interpréter le retour sur investissement de différentes manières. Pour de nombreuses entreprises, le retour sur investissement sert simplement à mesurer les gains ou pertes financiers par rapport aux coûts tels que les déductions, les frais, la main-d’œuvre ou les ressources.

Dans le cadre de la gestion de projets, le retour sur investissement aide les entreprises à déterminer si elles souhaitent investir dans des projets spécifiques et, si plusieurs projets sont envisagés, à trancher entre les projets. Dans le cas de projets à long terme, les entreprises doivent prendre en compte l’inflation et les revenus futurs pour calculer avec précision le retour sur investissement. Dans le cas de certains projets de qualité, le retour sur investissement peut être difficile à calculer car il est difficile de transformer des données non quantifiables telles que des idées et bonnes impressions en valeurs monétaires. Par exemple, vous ferez sans doute plaisir à vos employés en faisant installer de nouveaux sanitaires et ils seront sans doute plus satisfaits de leur environnement de travail. Cependant, il est difficile d’évaluer les recettes tirées de l’installation de telles installations.

Le retour sur investissement est utilisé comme concept et formule spécifique. En tant que concept, il peut mesurer la rentabilité ou l’efficacité. Les gens parlent de retour sur investissement pour évoquer la rémunération qu’ils perçoivent en échange de leur contribution. Cependant, le retour sur investissement est un véritable indicateur qui peut être calculé sous la forme d’un ratio ou d’un pourcentage. La formule de base pour calculer le retour sur investissement est la suivante :

RSI = Bénéfice net / Investissement total *100

Vous pouvez utiliser le retour sur investissement pour plusieurs raisons :

  • Communiquer une valeur quantifiable : le retour sur investissement fournit aux responsables des informations sur la valeur d’un projet et peut vous aider à obtenir leur soutien en éliminant les incertitudes et avantages subjectifs.

  • Renforcer le soutien des parties prenantes : si les décisions sur un projet n’ont pas encore été prises (rejet ou validation), le calcul du retour sur investissement peut donner aux parties prenantes les informations dont elles ont besoin pour accorder ou refuser leur soutien.

  • Mettre en évidence des avantages supplémentaires : le calcul du retour sur investissement force le personnel à identifier des avantages qu’il n’aurait pas forcément envisagés au début d’un projet.

  • Hiérarchiser les projets : de nombreuses entreprises utilisent le retour sur investissement comme un indicateur pour classer leurs projets par ordre de priorité.

Toutefois, la modélisation du retour sur investissement présente certaines limites. Les coûts et rendements sur lesquels s’appuient certains modèles ne sont pas toujours suffisamment précis. Les coûts accessoires, ou incorporels, sont difficiles à évaluer. Il arrive également que les coûts et rendements d’un projet ne correspondent pas aux prévisions. Enfin, certains modèles de retour sur investissement constituent uniquement une mesure financière d’un projet et donnent aux parties prenantes une vision partielle du rendement ou suscitent une confusion sur le rendement réel du projet.

Il existe plusieurs manières de modéliser le retour sur investissement, et différents analystes peuvent modéliser différemment, ce qui peut donner lieu à une mauvaise interprétation du résultat. Par conséquent, les parties prenantes et chefs d’entreprise doivent s’enquérir non seulement du retour sur investissement d’un projet, mais aussi de la manière dont il a été modélisé. Les effets qu’un projet peut avoir au-delà de l’activité sont parfois laissés de côté. Par exemple, le retour sur investissement social est un indicateur moderne qui tient compte des conséquences sociales, environnementales et économiques des projets. Le retour sur investissement social s’appuie sur la cartographie d’impact, qui est une technique de planification stratégique.

La formule de retour sur investissement

Le retour sur investissement est calculé en soustrayant le coût du projet de la valeur financière. La valeur financière correspond à ce que le projet vous rapporte, mais il peut exister des incertitudes quant aux valeurs monétaires à attribuer aux résultats. Pour ce faire, divisez les valeurs en composantes connues et définissez-les. Ces composantes comprennent généralement le temps, les volumes et les montants liés à la valeur actuelle et à celle du projet, comme le montre cette formule :

Valeur financière = TVD présent - TVD projet

T= temps

V = volume, quantité d’unités

D = dollars/coût

Présent = valeur actuelle

Projet = valeur d’un projet réussi

Pour illustrer l’application de cette formule, citons un projet qui vise à réduire le cycle de production de 20 %. L’équipe a calculé que le coût de production de son produit s’élevait à 5 000 €. Le temps de production d’une unité était de 10 heures, pour un salaire de 90 €/heure et des matériaux d’une valeur de 41,00 €. Pour la production de 500 unités, le coût de la gamme de produits atteignait 2,5 millions d’euros.

Le projet a réduit la durée du cycle de production de 20 % pour le faire passer de 10 heures à 8 heures tout en maintenant les coûts restants au même niveau. Le nouveau coût de production est de 4 820 € par unité et de 2,41 millions d’euros pour la gamme de produits annuelle. Par conséquent, en utilisant la formule ci-dessus, la valeur financière du projet est la suivante :

Valeur financière = 2 500 000 € - 2 410 000 € = 90 000 € d’économies annuelles

Le coût du projet est le deuxième élément de la formule de retour sur investissement. Deux variables principales composent le coût du projet : la décomposition du travail au fil du temps et le coût du travail. La décomposition du travail au fil du temps divise le travail ou les tâches à réaliser en composantes les plus petites possible et, si l’on applique les bonnes pratiques, les classe par ordre chronologique. Dans le cadre de gestion de projet, cela est également dénommé « structure de répartition du travail » (WBS). En voici un exemple :

Insérez un diagramme ici

Pour de plus amples renseignements sur la WBS, consultez la rubrique « Se familiariser avec les structures de répartition du travail (WBS) ».

Les coûts du travail requis nécessitent que le professionnel tienne compte de certains facteurs lorsqu’il attribue des coûts. Ces facteurs, qui peuvent varier considérablement, peuvent inclure les éléments suivants :

  • Locations/baux éventuels

  • Ressources, par exemple les travailleurs

  • Taux de rémunération

  • Nombre d’heures requis pour terminer le travail

  • Coûts en capital (matériel/logiciel)

Une fois que vous avez défini ces coûts, vous pouvez les ajouter à votre WBS, comme dans l’exemple suivant :

Insérez un diagramme ici

Voici d’autres méthodes de répartition du travail :

  • Diagrammes de Gantt : ces WBS réparties dans le temps organisent vos tâches en phases de travail. Pour créer votre propre diagramme, veuillez consulter la rubrique « Comment créer un diagramme de Gantt dans Excel ».

  • Cartes de processus ou diagrammes de flux de processus : ces outils illustrent les travaux du projet sous forme d’étapes du flux de travail. Il s’agit d’une représentation visuelle de votre travail. Consultez le « Guide essentiel de la cartographie des processus d’entreprise » pour de plus amples renseignements sur les cartes de processus.

Ces outils sont efficaces pour évaluer le coût de vos projets, mais ils ne dispensent pas les professionnels d’un examen des éléments suivants :

  • Coûts ponctuels par rapport aux coûts au fil du temps : certains équipements peuvent faire l’objet d’un achat ponctuel ou d’une location sur plusieurs années. Répartissez ces coûts au cours de la période afin d’obtenir des retours sur investissement précis.

  • Tenez compte du coût d’opportunité éventuel : si vous avez plusieurs projets à comparer, vous pouvez répercuter certaines économies sur votre entreprise. N’oubliez pas que l’opportunité d’effectuer le projet peut avoir une valeur.

  • Estimez au plus haut : chaque fois qu’il existe des incertitudes en matière d’estimation des coûts, estimez au plus haut. Les dépassements de coûts retardent les projets et érodent la confiance.

Une fois que vous avez calculé toutes les valeurs financières et les coûts du projet, la formule de retour sur investissement est simple. Supposons, dans l’exemple suivant, qu’un coût unique de 400 000 € est engagé dans le cadre de notre projet afin de réduire le temps de production de 20 pour cent. Dans cet exemple, le seuil de rentabilité est atteint au cours de la cinquième année, et l’entreprise réalise des économies appréciables par la suite :

Insérez un diagramme ici

Retour sur investissement et analyse basée sur les rendements

L’analyse basée sur les rendements constitue un autre calcul important dans le cadre de toute discussion sur le retour sur investissement. Le secteur financier effectue des analyses de style pour déterminer le type de comportement d’investissement adopté par un investisseur ou un gestionnaire de fonds. Il existe deux styles distincts : un style basé sur les avoirs et un style basé sur les rendements. Les professionnels de la finance utilisent plus volontiers le style basé sur les rendements, car il est plus facile d’accéder aux intrants mensuels pour ce type d’analyse. L’analyse basée sur les rendements compare trois à cinq ans de rendements mensuels d’un portefeuille aux rendements totaux de divers indices basés sur le style. Elle permet de tirer des conclusions quant au niveau de conformité du portefeuille avec les différents indices. En d’autres termes, un gestionnaire de fonds ou un investisseur prétend qu’il investira d’une certaine manière. En tant que modèle, l’analyse basée sur les rendements indique s’il l’a fait ou non. Même si elle ne permet pas de calculer directement le retour sur investissement, une analyse basée sur les rendements peut vous aider à déterminer si votre gestionnaire d’investissement est à la hauteur du coût engagé pour faire appel à ses services.

Prenez de meilleures décisions en matière de retour sur investissement plus rapidement grâce aux graphiques dans Smartsheet

Donnez à vos employés les moyens de se dépasser grâce à une plateforme flexible conçue pour répondre aux besoins de votre équipe, et capable de s'adapter quand ces besoins changent. La plateforme Smartsheet facilite la planification, la capture, la gestion et la création de rapports sur le travail depuis n'importe où, ce qui permet à votre équipe d'être plus efficace et d'accomplir plus. Créez des rapports sur les métriques clés et obtenez de la visibilité en temps réel quant au travail grâce aux rapports de synthèse, aux tableaux de bord et aux flux de travail automatisés conçus afin d'aider votre équipe à rester connectée et informée. Quand les équipes bénéficient de clarté quant au travail en cours, elles peuvent accomplir bien plus dans le même temps. Essayez Smartsheet gratuitement, dès aujourd'hui.

 

Découvrez pourquoi plus de 90 % des entreprises Fortune 100 font confiance à Smartsheet pour accomplir leur travail.

Essayer Smartsheet gratuitement Get a Free Smartsheet Demo